Les secrets de l’évêque

Vous vous trouvez maintenant dans le quartier de l’évêque. En effet, toute la partie sud de la Cité était dédiée à la religion. Des religieux appelés « chanoines » y avaient leur cloître, retirés au calme entre l’église et la muraille. L’évêque, lui, avait un palais à coté de la cathédrale.

LA FORTERESSE DE DIEU

Au cœur de ce quartier s’élève la monumentale Basilique Saint-Nazaire et Saint-Celse, considérée comme le joyau de la Cité.

La cathédrale était en effet un lieu essentiel dans la vie des citadins. C’était un lieu d’éducation, la population y apprenait l’histoire chrétienne en écoutant l’évêque mais surtout, en observant les vitraux, les peintures et les sculptures.

Ces œuvres d’art étaient en fait comme nos livres. Elles permettaient aux gens de connaître l’histoire de leur religion.

Les seuls vestiges de la première église romane, construite sous le règne des Trencavel à la fin du XIème siècle, sont visibles dans la nef, ce grand couloir par lequel on pénètre dans l’espace sacré.

Le reste de l’édifice, le transept et le chœur, sont de style gothique, plus élancés. Les vitraux y sont hauts et colorés. Le bleu profond nommé « bleu de Chartres  » ou « bleu de France » marque l’influence royale.

DES Monstres, gardiens des lieux

Les nombreuses gargouilles, servent à évacuer les eaux de pluie de la toiture mais aussi à effrayer les mauvais esprits. Au Moyen-Âge, la population était très superstitieuse et pensait qu’en terrifiant les mauvaises âmes avec ces sculptures, l’espace sacré de la cathédrale serait protégé.

Gargouille

Les meilleurs artistes au service de l’évêque

Les maîtres-verriers du Moyen-Âge étaient de véritables orfèvres. Ils étaient bien rémunérés car peu nombreux et donc très recherchés. Les deux tiers des deniers consacrés au chantier d’une église étaient dédiés à la réalisation des verrières. Ces artisans disposaient d’une grande connaissance de l’iconographie chrétienne. Leurs talents étaient au service du peuple pour rendre la « Sainte Bible » accessible à tous grâce à ces images divines !

Rosace Sud du transept

N’oubliez pas cette l’église a été une majestueuse cathédrale c’est donc ici que siégeait l’évêque !

La police religieuse

Attention, si vous vous aventurez vers la porte d’Aude ! C’est là que vous trouverez le logis de l’Inquisition. Les inquisiteurs mènent des enquêtes pour débusquer les ennemis du Pape. L’inquisition a ainsi persécuté et éradiqué les cathares qui dénonçaient les abus et la richesse de l’Église de Rome.

Prenez garde à ne pas vous faire prendre !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.