Aux Armes Citoyens

*La barbacane est un avant-poste défensif que l’on retrouve en amont des portes. C’est un ouvrage crénelé, muni d’un chemin de ronde et de nombreuses archères qui permettait la protection d’un point « vulnérable » de la ville.

Les barbacanes font partie de la muraille extérieure de la Cité construite au XIIIème siècle. Longue de 1700 mètres, ce rempart était en permanence, protégée par les Mortes-payes. 250 hommes armés qui avaient pour mission de faire le tour des remparts. Leur tâche était ardue car ils parcouraient la muraille 8 fois le jour et 6 fois la nuit. Quelle endurance!

Au fil du temps, cette fonction devint rapidement une charge héréditaire. En échange de leur service, les Mortes-payes ne payaient pas d’impôts pour résider dans la Cité.

L’espace compris entre les deux murailles se nomme les Lices. Cet espace présente de nombreux avantages défensifs. En cas d’assaut, l’ennemi se retrouve pris en tenaille entre les deux remparts. Les assaillants vont alors subir les tirs des archers et arbalétriers carcassonnais postés sur la muraille intérieure ainsi que les charges de cavalerie venant de chaque côté. Cet enchevêtrement de défenses a largement contribué à la réputation imprenable de la Cité.

Les lices étaient aussi utilisées en tant de paix. On y organisait des foires et des tournois pour le plus grand bonheur des citadins. A l’occasion des joutes, les chevaliers cherchaient à impressionner leurs « challengers » avec des cris d’armes tels que « Montjoie, Saint-Denis! » ou encore « Winter is coming »!

Vous souhaitez en savoir encore plus ? Réservez une de nos visites guidées !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.