Festival des Lanternes de Gaillac

Gaillac célèbre « l’Empire céleste » lors de son festival des lanternes.

J’avais des envies de voyage mais mon emploi du temps et les inconvénients du « jet-lag » me freinaient ! 

Après quelques recherches, je trouve une solution parfaite à mon problème.

La ville de Gaillac, dans le Tarn, propose une destination magique : Le Festival des Lanternes! Le thème de cette manifestation, « les fééries de Chine » semble être une invitation à la rêverie et à l’exploration. Je suis convaincue, j’achète des billets !

Il faut dire, qu’en plus, c’est assez bien organisé : le parking est excentré mais une navette vous amène gratuitement dans le centre ville. Ensuite, après une petite marche ponctuée de quelques premières lanternes et autres « chinoiseries », j’arrive sur le site du festival. C’est un grand parc qui dispose d’infrastructures installées pour l’occasion. On y trouve plusieurs food-trucks pour se restaurer et différents stands en lien avec le thème pour se divertir.

Armée d’un plan, comme tous guides qui se respecte, mon voyage peut enfin débuter.

L’arrivé dans le festival

Les pandas m’accueillent par dizaines (le personnel du festival porte également un costume de panda), ils évoluent parmi les bambous, lotus et autres crocus aux mille couleurs. Cette végétation luxuriante et étincelante m’a éblouie et m’a rappelé les fleurs de lotus qui ornent les lacs du Sri Lanka.

Au cours de ma déambulation hors du temps, les splendeurs de la Chine vous émerveille. Les univers mis en lumière sont tous plus enchanteurs les uns que les autres. Le patrimoine de l’Empire du milieu se dévoile avec sa grande muraille ou encore son Bouddha géant de Leshan.

Les « animaux-totems » aux allures de personnages de mangas m’ont beaucoup amusé. Ce sont en fait, les représentations des différents signes chinois. Ils dictent l’horoscope pour l’année à venir. Si vous êtes lapin, comme moi, tout ira bien, vous pouvez dormir sur vos deux oreilles !

Sur mon chemin, j’ai fait la rencontre de cavaliers imposants et guerriers solennels qui protégeaient la Cité impériale. Je n’ai pas omis de les saluer en témoignage de mon respect.

Mes pas m’ont, peu à peu, menés vers le majestueux et inquiétant dragon chinois. Il est immense et c’est, selon moi, la « création » la plus réussie de cette manifestation artistique. Cette chimère, emblème de la Chine, a tant de nuances, renvoie tant de reflets que l’on pourrait passer des heures à en observer les détails !

le dragon monumental lanterne la plus impressionnante du festival

Après un passage par la jungle en compagnie de tigres, ours et autres girafes, j’ai terminé ma pérégrination avec un retour dans les temps préhistoriques. Une section met à l’honneur les dinosaures du Jurassique avec un Tyrannosaurus-Rex affamé. Étant courageuse mais pas téméraire, je ne me suis pas trop attardée.

le tyrannosaure du festival des lanterne

En bref, mon escapade tarnaise m’aura laissé des souvenirs plein de poésie et de magie. Le voyage fut court avec quelques heures seulement mais quelques heures avec les yeux écarquillés.

L’année prochaine, c’est certain je reprend ce vol pour la Chine !

Texte : Anna pour Carcassonne tours

Photos : Julien pour Carcassonne tours

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.